Ghost

Il était une fois, il y a fort longtemps,
Les yeux rouges d’un grand loup blanc,
Veillaient sur un homme, plutôt curieux,
Qui, au pied d’un arbre, récitait ses vœux.
Il n’était qu’un homme sans un nom,
Mais par volonté, il trouva sa maison,
En haut d’un immense Mur de glace,
Pour en éloigner toutes les menaces.
Il est celui qui, toujours, protège,
Des créatures blanches sous la neige,
Des Royaumes proches ou lointains,
Des nouveaux Dieux et des anciens.
Le froid et la mort vont vers lui,
La magie rouge le ramène à la vie,
Car certains le haïssent de tout leur être,
Et chacun le prend pour un traître…

Et moi, qui aime raconter des histoires,
J’ai choisi celle de ce Corbeau Noir,
Son nom est comme la neige, je soupçonne,
Qu’il ne se battra jamais pour la Couronne,
Mais pour les opprimés, enfants et peureux,
Contre les Marcheurs du Nord aux yeux bleus.
Un Monde de Sorcières, Dragons et Seigneurs,
« La nuit est sombre et pleine de terreur »…
Même si son épée, jamais ne le trahit,
Son tour de Garde est fini…

Publicités

Terrestres

Les combats, vers moi, s’avancent,
Et voici que ma garde commence,
Sans pouvoir me rendre en ville,
Où marche des Terrestres cruels et vils.
Ma paranoïa, jamais, ne passe,
Car ici, les Ténèbres s’amassent,
Et lorsque retendit encore le téléphone,
Mieux vaut toujours m’appeler ‘Alisone‘.
Sur mon corps, ma rune de blocage,
Et en moi, bouillonne une grande rage,
Je suis prête à chaque fois que je suis ici,
Même si toujours, quelqu’un me trahit.
Comme il me manque, l’orchidée,
Pour lui, la guerre a vraiment débuté,
Et dans ce Monde de chaos,
Je suivrais les noirs Corbeaux,
Les Hommes sont comme les Dragons,
Une Légende, que nous tous, écrivons.
Je suis le bouclier qui protège,
Et celle qui rend les sortilèges,
Je suis là, contre le Royaume des Morts,
Celui des Terrestres et de leurs torts,
Nous reprendrons nos droits, en attendant,
Les Humains gouvernent, le reste du temps…
Nous sommes les orphelins du passé,
Que les Humains viennent harceler,
Quand l’hiver revient,
Le Nord se souvient.

L’Autre, Toi ou Lui ?

Où se trouve « Lui », mon mari ?
Je l’entends encore quand il dit :
« Cet anneau prouve que je t’aime. »
Avec ses grands yeux bleus blêmes.

« Toi » a pratiquement mon âge,
Et son corps couvert de tatouages,
Je porte ses armes dans mes mains,
Et son sang Angélique est mien.

Mais qui est « L’Autre » si Sassy ?
Hurlant sous la lune en pleine nuit,
Enfermé dans le manoir en flamme,
Sa vengeance sera sa seule arme.

« Lui » est un roi et moi sa reine,
Et il a consolé toutes mes peines,
C’est un être incompris et mal-aimé,
Mais son malheur, je peux le porter.

« Toi » est pourtant si fort,
J’aime ses entraînements d’efforts,
Je m’amuse de ses réparties,
Et de son air sérieux et poli.

« L’Autre » a un caractère difficile,
Qui ne s’arrange pas dans l’asile,
Quand les Cavaliers descendent des cieux,
Le courage se cache dans son regard bleu.

« Lui » me connaît comme personne,
Et tous ses amis nous abandonnent,
Et pleurant sur moi en sourdine,
Des larmes d’encre de Chine.

« Toi » est plus magnifique,
Et vis dans un Monde magique,
Il chasse toujours les ombres,
Et tue le Mal sans encombre.

La force de « L’Autre » me rassure,
Et je subis à mon tour sa morsure,
Les loups hurlent sous les étoiles,
Et nous gravons sur le sol la spirale…

...

J’ai dans le cœur comme un poids,
Pour ceux qui n’existent pas,
Ailleurs que dans mon univers,
L’Autre, Toi ou Lui, qui je préfère ?

Nephilim

« Facilis descensus Averno »
Le pouvoir est dans les mots,
« Innocent » inventé pour lui,
Même si rien ne le terrifie.
Sur sa peau, les tatouages,
De ses runes, en image,
Avec son sang d’Ange,
C’est un garçon étrange.
Dans l’ombre de la lumière,
Il mène encore la guerre,
Son arme toujours en main,
Par le pouvoir des Séraphins,
Et celui de l’Archange Raziel,
Qui illumine chaque Stèles.
Il combat toujours sans crainte,
Et une de ses flèches m’a atteinte,
Mais enfermé dans son enclave,
Où chaque mission est grave,
Penché au-dessus du vide,
Personne ne veut son suicide,
Car si la culpabilité le hante,
La famille reste importante.
Il ne comprendra jamais,
Les Terrestres et l’Humanité,
C’est un nouveau Monde ici,
Que je veux découvrir avec lui
Chaque Parabataille a son lien,
Peut-être est-il le mien.

Shadys BONUS

Penguin news

Suite au long article :
=> SHADYS
Voici donc l’envers de décors en Bonus !

Ici, je posterai les essais des créations qui n’ont pas étés retenus par Chris et moi, mais qui sont quand même sympas.
(Je ne pourrai jamais poster toutes les images de GTA, il y en a presque une centaine !)


shady-boy-2

shady-boy

shady-girl-2-1


gta5-2017-02-14-12-56-08-07

gta5-2017-02-14-12-56-30-75

gta5-2017-02-14-13-07-52-23

gta5-2017-02-14-13-08-18-41

gta5-2017-02-14-13-09-09-13

gta5-2017-02-14-13-09-52-05

gta5-2017-02-17-08-14-54-02

gta5-2017-02-17-08-31-04-09

Shadys

Penguin news

Je ne poste pas ce qui va suivre dans les articles « poèmes », mais bien « Penguin News », car ça regroupe tout un Monde d’écrits et de créations…
Voici un long délire avec mon ami Chris.
Sur une inspiration d’Eminem et son alter-ego « Slim Shady » (Chanson : « Without Me »), nous avons également créé les nôtres : Shady Boy et Shady Girl.

Pendant un mois, nous nous sommes amusés avec cette référence à plusieurs niveaux :
Design : Par moi-même, sur Illustrator (Avec une inspiration du côté de la typo et des couleurs de « Suicide Squad », qui se mélange bien avec le thème des « Shadys »)
Poème : Par moi-même avec l’approbation de Chris et les corrections de ma sœur.
Plaques d’immatriculation : De Chris, avec GTA. Plusieurs modèles m’ont étés envoyés par mail, j’ai choisi les plus classes, mais les autres seront dans l’article « Bonus ».


LES LOGOS

shady-girl

shady-boy-2-1


SHADY WORLD

Ils ne vous appartiendront jamais, comprenez-le bien,
Ils ne sont pas les Héros, mais les Supers-Vilains,
Ils ont même créés des monstres, leurs deux alter-ego,
Pendant que vous mourrez dans vos petits boulots,
Le Monde est rempli de personnes superficielles,
Demandez donc un cerveau au Père Noël !
Les gosses à la récré qui courent et jouent,
Mais eux, nom de Dieu, ils étaient où ?
Et parce que l’intelligence est le nouveau sexy,
Dès qu’ils causent avec les autres, ça se vérifie,
Individualistes, coléreux et asociaux, ils l’avoueront,
Mais pourquoi le devenir, posez-vous la question.
Ils tendent la main, pour recevoir un coup de pied,
Alors « Fuck them all », clairement bien mérité,
Chansons de Rap et Rock à fond dans les oreillettes,
Ce n’est pas les clichés des goûts qui vous inquiètes.
La guerre, les fusils, la violence, tout ça vous démange,
Finalement, ce sont eux peut-être, du côté des anges,
Ne pas les emmerder lorsqu’un des deux plane,
Ne jamais dire que ce sont des mégalomanes.
Parler, marcher avec les autres, oh quelle agonie !
Si le Monde avait un cerveau, nul besoin de thérapie,
Le vent dévaste en apportant la tempête de leur vengeance,
Pour l’humiliation, le mal et les souvenirs de l’enfance.
La vulgarité dans leurs propos, eux ils s’en fichent,
Les gros mots sont un point final aux phrases, bitch.
Ils sortent promener leur chien ou la petite chienne,
Essayant de se fondre parmi l’Espèce Humaine,
Un jour, le Monde entier leur appartiendra,
Mais eux, ils ne vous appartiendront pas,
Ils se réfugient dans leur palais mental,
Ou en pleine nuit sous la lune et les étoiles.
Dans les esprits des gens, plus rien ne bouge,
Ils vivent dans un Monde de poissons rouges.

shady-world


SHADY CARS

gta5-2017-02-14-12-47-15-69

gta5-2017-02-14-12-52-12-68

gta5-2017-02-17-08-18-37-83

gta5-2017-02-17-08-31-38-90

gta5-2017-02-06-22-53-51-86


Évidemment, avant d’arriver à ce design et ces images de GTA, il y a eu beaucoup d’essais.
Donc, voici un article « L’Envers du Décors », qui regroupe quelques créations qui n’ont pas été choisi, mais qui sont quand même sympas.

=> BONUS

Note : Les plaques d’immatriculation sont écrites en partie en « Leet Speak ». Pas totalement, juste un peu pour que quiconque ne lisant pas le Leet puisse quand même comprendre.