Guess who’s back ?

Yes, c’est ça, devinez donc qui est de retour… Encore ?
Et pas seulement pour crier : « L’Amour est mort »,
Il y a huit mois, j’écrivais mon dernier poème,
Mais aujourd’hui, je viens hurler : « I’m back again ! ».
Et pendant ce temps, je me promenais toutes les nuits,
Dans les rues, bunkers et complexes des DC City,
Où j’ai bien faillir mourir, je ne sais combien de fois,
Et appeler sœur dans la journée : « J’ai la rassrah ! »,
Il faut bien botter les fesses des Vilains pas sympathiques,
Créer une fausse Force Véloce dans un labo scientifique,
J’crois bien avoir reconstruit un accélérateur de particules,
C’est toujours mieux que les nuits à hurler sous la lune.
Peut-être que vous ne croyez pas un seul de mes mots,
Vous avez raison, on me dit sociopathe de haut niveau.

Mais tant pis, je vais raconter mes mois d’absence,
J’étais là, à jongler avec quelques crimes et la science,
Pendant que mes minions m’appelaient : « Madame la Maire »,
Notre Escadron Suicide est finalement entré en guerre,
Et toutes les voix de ma tête ont crié : « Cours, Ali, cours ! »
Même si la timeline craint, nom de Dieu, je suis de retour !

Une nuit, par une brèche, je me retrouve sur la Terre-2,
Avec une menace sur un building écrite en lettres de feu,
Mais, boy, je me suis évadé d’Eichen House et d’Arkham,
Alors un Speedster fou, n’est franchement pas un drame !
Sans parler des nuits à être poursuivie par des chasseurs,
Ma batte de Base-ball pour seule arme n’est pas la meilleure,
Encore quelques semaines dans la ville de « Il était une fois »
Les méchants sont gentils, mais hier encore je ne savais pas.
Qu’importe, je filais au Big Belly Burger quand j’avais les crocs,
Car aller au « Sirens », toute seule, c’est quand même chaud,
Mes aventures sont le commencement des Légendes de demain,
La ville entière se fige de glace quand arrivent les Super Vilains,
Et toutes les nuits, toujours une autre énigme à résoudre,
Bloody Hell, je préfère encore être frappé par la foudre !
J’ai quitté l’île de Lian Yu, mais sûrement pas à la nage,
Des semaines à ronger des os et manger des coquillages,
Alors je suis allé à Londres me détendre, avoir un peu de répit,
Mais une fois en ville, tous les écrans criaient : « Miss me ? ».
Sauver le Monde la nuit, à tendance à tous nous fatiguer,
Alors la journée, direction le Noonan’s pour un énorme café !
Que je sois en détresse ou non, je suis toujours l’Alpha,
Les mecs, je reste dans la team, vous êtes foutus sans moi.

Après les nuits à courir, je me pose à la Banquise, c’est mon repaire,
Et voilà, si vous ne comprenez pas mes aventures, j’en ai rien à faire.

more06

Bon baisers de Gotham

(Encore une chanson dont l’air me vient de Najoua Belyzel.
Le titre de la musique est : « Bon Baisers de Paris » que j’ai recrée à ma version…
Bonne lecture !)

Chanson ici

La métropole,
Me rend si folle,
Elle veut toujours me faire courir,
Et elle me drogue,
Par un psychologue,
Me joue des tours pour me retenir.

Mais par la passion,
Je trouve ma maison,
Et mon mari à mes côtés.
Mais c’est notre rage,
Qui fait des ravages,
Et qui empêche notre liberté.

J’envoie des bons baisers de Gotham,
Et de la pluie que personne ne réclame,
Des maux, des bons baisers de Gotham,
De tous les fous détenus dans Arkham.
Des tueurs dans les rues,
La police corrompue,
Du peu d’envie, du peu d’envie,
J’envoie un peu de peur,
Par un enfant qui pleure,
Un peu de pluie, un peu de pluie…

J’ai peur des gens,
Des bienveillants,
Qui cherchent toujours à nous tuer,
Et où qu’on s’échappe,
Quand on nous frappe,
Nous chercherons à nous venger.

Douze mois de pluie,
Des vilains dans la nuit,
Et plus personne pour m’écouter.
Où est donc mon mari ?
Qui me sauve la vie,
Dans son manoir me protéger.

J’envoie des bons baisers de Gotham,
Et de la pluie que personne ne réclame,
Des maux, des bons baisers de Gotham,
De tous les fous détenus dans Arkham.
Des tueurs dans les rues,
La police corrompue,
Du peu d’envie, du peu d’envie,
J’envoie un peu de peur,
Par un enfant qui pleure,
Un peu de pluie, un peu de pluie…

La capitale nous fait mal…

bons-baisers-de-gotham

Run

(PS : Petite inspiration de la chanson « Run Boy Run » de Woodkid.)

Run, Girl, Run, This Timeline is bad,
Run, Girl, Run, The world become mad,
Run, Girl, Run, Doppelgangers will come,
Run, Girl, Run, Your body will numb,
Run, Girl, Run, They want to kill you,
Run, Girl, Run, It’s your only rescue.

One day, it’s gonna be happen,
But now, it’s time to run.

Run, Girl, Run, The Death is behind you,
Run, Girl, Run, Your enemy is here too,
Run, Girl, Run, The nightmares are real,
Run, Girl, Run, There are no escape here,
Run, Girl, Run, The shadows are in the night,
Run, Girl, Run, Because you never can fight.

One day, you’ll see the sun,
But now, Alisone, it’s time to run…

Backgrounds-800-120

Last Year

Father, the year finally comes, here,
I feel that’s rise my fear,
10 years ago, the sad farewell,
You’re in Heaven and I’m in Hell.
I heard the same horrible song,
I promise you, I will be strong,
Voices in my head always try,
Say me everybody gonna die…

last-year