Trick or Treat ?

It’s the horror’s night now,
You maybe can die somehow,
You’ve got no place to hide,
Darkness is not very blind,
Tonight, everyone will scream,
I think, it’s Halloween !

Come on, come on,
Think about your own survive,
Come on, come on,
Do you want stay alive ?
Come on, come on,
I swear it’s not a dream,
Red and black, slimy green,
I think, it’s Halloween !

trick-or-treat

Unleashed

Somewhere that’s green,
I will be queen,
And you will be king,
No more fighting.
I wish you could walk,
Like you wish I can talk,
We can be together,
For ever and ever,
But the life can’t be nice,
‘Cause being evil has a price.

(Ce petit poème en anglais a été fortement inspiré par la chanson « Heroes » que j’adore, de David Bowie. Et l’illustration vient d’une BD)

unleashed

Abandonnez-moi

Chanson
(Avec l’air de la chanson de Lindsey Stirling « Shatter me ».
Mon illustration est aussi une très grande inspiration du clip de ladite chanson.)

Je cours dans les rues sales,
Sous le ciel, la lune et les étoiles,
Le cœur trop fatigué,
D’entendre les fusils se charger.

Refrain :
Qu’il vienne me tendre la main,
Je me noie dans la foule des Humains,
Que tous les autres me laissent là,
Abandonnez-moi !
Encore trop loin de l’Appel,
Si pur, beau et naturel,
Que tous les autres me laissent là,
Abandonnez-moi !

Si je connaissais une échappatoire,
Je retournerai au manoir,
Qui a brûlé tous les souvenirs,
Mais je voudrais bien y vivre.

Refrain

Si je trouve le portail, je m’enfuirai là-bas,
Pendant que les autres se plaignent avec toi,
J’ai peur qu’il meure,
Par tous les chasseurs,
Le Monde gardera sa même froideur.
Je veux bien rester ici sous la neige,
Tant que lui et moi, on se protège,
J’ai peur de me réveiller,
Et des gens à supporter,
Le Monde sera le même si vous m’abandonnez.

abandonnez-moi-3

La Complainte d’Alisone

Chanson
(Un début d’inspiration avec la « Complainte de Sally ».
Définition de complainte : Chanson formée de nombreux couplets et dont le sujet est le plus souvent sombre, voire tragique. C’est un poème aux formes variables mettant en scène les épreuves d’un personnage souvent réel dont l’adversité et l’infortune tournent au drame.)

Il y a une bien étrange prophétie,
Qui va me conduire à la folie,
Autour de moi, les voix murmurent,
Cette insolite sempiternelle torture,
Lorsque les Enfants marchent sur Terre,
Quand nous avons quitté l’Enfer,
En passant par le Purgatoire,
Pour finalement, sur Terre, déchoir.
Quels bien curieux personnages,
Qui ne comprennent nos présages,
Lorsque nous expliquons haut et fort,
Ils ne voient que des métaphores.
Tout en déclarant avec véhémence,
Ma thérapeute voit une évidence,
Que c’est la peur et l’abandon,
Qui crée toutes nos émotions…
Il est mort, économisez vos messages,
Ces Enfants sont bien le seul héritage,
Pardon pour mon dernier blasphème,
Mais qui peut comprendre nos problèmes ?
Si vous voulez me tuer vous aussi,
Sachez qu’être moi a un prix,
Qu’à la fin, nous allons tous payer,
Simple principe de la mortalité.
Je ne retournerai pas là-bas,
Je les sauverai depuis chez moi,
Ils peuvent faire pleuvoir des pièces,
Rien ne changera ma propre promesse,
Même si en marchant sur la Baie des Anges,
Cette drôle d’ironie, profondément, me dérange.
Le tatouage remplace les plumes,
Et mon âme, en bas, se consume,
Par tous les feux et toutes les braises,
Je jure que mes intentions sont mauvaises…

la-complainte-dalisone

Histoire…

Penguin news

C’est une longue histoire. Une histoire compliquée.
Elle est comme ces histoires que nous pouvons voir parfois dans les films ou les séries fantastiques.
Ce genre d’histoire que tout le monde aime, mais que personne ne voudrai vivre.
Parce que chacun sait, au plus profond d’eux-mêmes, que jamais en vrai, il n’aurait la force ou l’intelligence d’endurer cette histoire.
Les gens préfèrent assister aux scènes en spectateurs en se répétant :
« Ça n’existe pas. »
Pourtant si, ces histoires existent. Leurs héros aussi. Tout comme leurs ennemis.
Mais ce n’est pas parce que vous ne les voyez pas à travers un écran, ou dans les pages d’un livre, que ça veut dire que ça n’existe pas…

Vintage old books on wooden deck table background.

 

Allô, Ween ? Ici, Trouille !

Penguin news

Halloween is coming

couverture-web

La fête préférée de ma sœur et moi…
Alors j’ai mis mes idées de Designer et de poète au profit de sœur pour promouvoir sa fête.

Affiche comme le désirait ma sœur :

Halloween landscape with zombie hand coming out of a grave

Affiche comme je l’aurais faite pour moi :

plantilla

Concernant l’ambiance de la soirée…

Imprimir

Et aussi parce que nous pensons aux voisins !

Grunge style Halloween background with pumpkins

Trick or Treat ?

NON !

Chanson
(I didn’t choose this idea, this song like : Ida Redig « Shout »)

Il y a une maison qui brûle à côté de chez moi,
Pendant que les autres se lamentent avec toi,
Je me fous que tu te plaignes encore, encore et encore,
Tant que lui et moi vivons en dehors, en dehors, en dehors…

Refrain :
Je vais hurler « NON ! » sous la lune et les étoiles,
Parce que le contrôle m’est vital,
Et vous me faites du mal, du mal, du mal…
Je vais hurler « NON ! » sous la lune et les étoiles,
Parce que le contrôle m’est vital,
Et vous me faites du mal, du mal, du mal…

Tu te fous de savoir si je peux vivre ou manger,
Tant que je suis là pour tout écouter,
Heureusement, il me sauve la vie, la vie et ma vie,
À la fin, il ne reste que lui, que lui, que lui…

Refrain

Je détesterai les Humains de tout mon cœur,
Aussi longtemps qu’ils me feront tous peur,
Mais lui est toujours là pour moi, pour moi,
Dans le bus ou la cabane en bois, en bois, en bois…

Refrain

Aussi vrai que je n’ai pas choisi cette chanson,
Je vais hurler ici avec mon violon,
Il a emprisonné la Mort dans un bocal, Nom de Dieu !
Je t’en pris vas-y, essaye de faire mieux, faire mieux…

Refrain

Lorsque j’étais sous la neige, et empoissonnée,
Ou dans l’Apocalypse, « Alisone, faut te réveiller ! »,
Allumez une lumière quand la lune nous rend ivres,
Mais si tu veux, fini de me détruire, détruire, détruire…

non